Pastoralisme, changement climatique et savoirs traditionnels : le cas du sud marocain

Pastoralisme, changement climatique et savoirs traditionnels : le cas du sud marocain

Anzed MOHAMMED et Boubker LYADIB

Affiliation, City, Country

Cette présentation sera l’occasion de découvrir le mode de vie des éleveurs Amazigh du sud marocain. Le témoignage de l’éleveur Anzed Mohammed présentera les perceptions du milieu naturel qu’ont développées et entretenues les éleveurs-nomades, qui guident leur mode de vie. Son intervention nous permettra de revenir sur les origines du pastoralisme en tant que pratique ancestrale qui a permis à ces populations de développer un rapport harmonieux avec leur milieu naturel offrant des difficultés particulières. L’objectif de l’intervention sera de mettre en perspective ce mode de vie et les savoirs qui ont été produits autour de lui. Ces éléments, profondément enracinés dans les traditions ancestrales de ces populations, se projettent de plus en plus vers un futur où les conditions climatiques sont constamment en évolution.

Anzed Mohammed partagera avec le public quelques-unes des caractéristiques les plus emblématiques de l’élevage transhumant, et parmi elles, les savoirs permettant à ces éleveurs de prendre les décisions concernant leurs déplacements tels que le moment où ces déplacements sont nécessaires, la direction qu’ils prennent, le moment où ils quittent un endroit pour un autre, ainsi que les moyens d’identifier les années de sécheresse. Parmi ces exemples, il citera l’observation des étoiles, la poussée de certaines herbes, l’arrivée ou l’absence de certains oiseaux, etc.

Des éléments visuels préparés par Boubker Lyadib illustreront tout au long la présentation comment les populations Amazigh se préparent pour faire ces déplacements, le matériel, les traditions et les cérémonies associés aux déplacements, ainsi que la complexité des rôles qui permettent d’articuler les hommes et les femmes à ces activités.

Enfin, nous découvrirons, à travers cette présentation, la façon dont les éleveurs perçoivent le changement climatique et comment cette dernière, à la lumière des savoirs qu’ils possèdent, a donné lieu à des propositions pour résister à ce phénomène environnemental.

 

Bionote

Anzed Mohammed

Eleveur Amazigh

 

Boubker LYADIB

Président de l’Association Talaynut-Taghjijit. Responsable du pôle jeunesse au sein de l’organisation Tamaynut.

Il a participé à plusieurs formations sur les droits humains et droits des peuples autochtones à Genève.

We're Starting In

Social media

#indigenous knowledge #climate change #indigenous2016 
 

Stay Connected on:

Contacts

Have questions? Contact us at: